Les maîtres du design

Le design en héritage

Les maitres du design du XX° siècle, qui ont façonné l’art de vivre d’aujourd’hui, sont présentés au travers de la sélection d’Emmanuelle Vidal, antiquaire-ensemblière depuis plus de 20 ans. Hommage aux grands de ce siècle, dont l’héritage est plus que jamais source d’inspiration : voici Monolithe vintage.Emmanuelle Vidal, antiquaire ensemblière

Les maîtres du design 

Il n'y a pas de produits dans cette catégorie.

Collections

Franco Albini

Franco Albini (1905-1977) commence sa carrière sous l'égide de Gio Ponti avant de s'émanciper en 1930. Sa philosophie de travail cherche à combiner l'artisanat traditionnel italien et le mouvement moderniste pour un résultat élégant avec une esthétique minimaliste. C'est en 1950 qu'il crée ses fameux sièges en rotin "Margherita" et "Gala".

Jacques Adnet

L'architecte et designer d'intérieurs français Jacques Adnet (1900 - 1984) se définissait lui-même comme "le champion des traditions qui regarde vers le futur". Son design fonctionnel et minimaliste le range tout à fait dans la catégorie des designers modernistes même si son nom est souvent plutôt associé à l'Art Déco. Il a travaillé avec les plus grands créateurs de son époque, comme Charlotte Perriand, René Gabriel ou Serge Mouille. Sa longue collaboration avec Hermès se reflète dans le travail du cuir qu'il aime à appliquer dans beaucoup de ses créations.

Alexandro Albrizzi

Le baron Alessandro Rubin de Cervin Albrizzi (1935-1994) a exprimé son talent dans des domaines très différents : écrivain, photographe, designer, il a marqué le Swinging London de la fin des années 1960 par l'originalité de ses créations, très prisées par la jet-set de l'époque. Des lignes précises et sophistiquées et l'emploi de nouveaux matériaux sont la marque de fabrique de ce designer italien.

Gae Aulenti

On ne présente plus la célèbre Gae Aulenti (1927-2012) à qui l'on doit tant d'icônes du XXème siècle comme la lampe Pipistrello ou encore la "Tavolo con ruote". Elle imprime sa marque aussi dans l'architecture avec son sublime réaménagement du Centre National d'Art et de Culture Georges-Pompidou ou encore sa transformation en musée de la gare d'Orsay.

J. Belarti

J. Belarti est une énigme. Tout d’abord parce qu’on rencontre plusieurs signatures pour une production assez uniforme. Belarti peut être écrit en minuscules ou en capitales (Belarti ou BELARTI). Ensuite parce que différentes graphies semblent avoir été utilisées et qu’il n’est pas improbable que plusieurs personnes aient signé de ce nom. Parfois, Belarti se transforme plus ou moins en Bel Arti. De plus, certaines pièces sont signées J. Belarti, d’autres Belarti et d’autres encore J. F. Belarti. En outre, des productions signées J. D’Asti, Adri ou De Nisco présentent de nombreuses similitudes avec les réalisations signées Belarti. Belarti est souvent considéré comme un pseudonyme de Julien de Covemaeker... D’aucuns annoncent qu’il s’agit de Julien Belarti, d’autres de Juliette Belarti.

Hans Bellmann

Après avoir étudié au Bauhaus et collaboré avec Mies Van der Rohe, Hans Bellmann (1911 - 1990) est retourné dans sa Suisse natale en 1946 pour s'installer en tant qu'architecte et designer. Son dessin se distingue par la sobriété des lignes et l'économie dans les matériaux utilisés, une nécessité au lendemain de la 2ème guerre mondiale. Il reste l'un des pionniers de la modernité classique, notamment grâce à la chaise Ga éditée par Horgenglarus en 1955.

Augusto Bozzi

Le nom d'Augusto Bozzi (1924-1982) est indissociablement lié à la marque italienne Saporiti quand il a commencé à dessiner des chaises et des fauteuils pour la firme lombarde à la fin des années 1940. Le fondateur, Sergio Saporiti voulait absolument travailler avec des designers et architectes qui pourraient créer des produits mêlant simplicité et matériaux innovants à la pointe de la décoration intérieure. Augusto Bozzi, avec Alberto Rosselli et Giorgio Raimondi, a fait de cette idée d'avant-garde une réalité.

Angelo Brotto

Le designer italien Angelo Brotto (1914 - 2002) est issu de l'Académie des Beaux-Arts de Venise. Il est un spécialiste des luminaires et du verre et rompra avec tous les codes classiques des verreries de Murano pour nous livrer des créations résolument atypiques et  contemporaines.

René-Jean Caillette

René-Jean Caillette (1919 - 2005) étudie à l’Ecole Supérieure des Arts Appliqués dont il sort major de promotion. Il est réputé pour son approche profondément sociale et sa volonté de démocratiser le mobilier en série. Son travail s’inscrit dans le courant des modernistes. Il est l’un des grands noms de la Reconstruction. Les pièces qu’il conçoit sont caractéristiques de son ingéniosité, de son goût pour la sobriété et de son souhait de créer un design simple et accessible. Il rencontre de nombreux succès dont la mythique chaise Diamant (1957) grâce à laquelle il reçoit en 1958 le Grand Prix du Pavillon Français lors de l’Exposition Internationale de Bruxelles. René-Jean Caillette a profondément marqué l’histoire du design par sa volonté de proposer un design accessible à tous.

Roger Capron

Roger Capron (1922-2006) découvre la céramique après la 2ème guerre mondiale et part s'installer à Vallauris où il crée son 1er atelier et contribue à la renaissance de cet art. Proche de Pablo Picasso, son credo était : "faire du beau à la portée de tous". Sa carrière est émaillée de récompenses et de réalisations prestigieuses (Médaille d'or à la X° Triennale de Milan en 1954, bandeau en céramique pour la gare maritime de Cannes...). En 1970, il reçoit le Grand Prix International de la Céramique.

Arthur Court

Le travail d'Arthur Court (1928 - 2015) est un régal pour les yeux. Le designer basé à San Francisco a créé une large gamme de meubles et de bijoux sophistiqués mais joyeux, basés sur des formes naturelles incluant des fleurs, des cactus, des ramures et des animaux. L'inspiration naturaliste du design d'Arthur Court trouve son origine dans son Minnesota natal où il passa son enfance à explorer les forêts environnantes. Son service dans la Marine pendant la deuxième Guerre Mondiale l'amena à découvrir différentes cultures asiatiques et, plus tard dans sa vie, il aimait participer à des safaris en Afrique. Une fois démobilisé, il s'installe à San Francisco, devient décorateur d'intérieur et se fait une clientèle parmi les grandes stars hollywoodiennes de l'époque.

Le Corbusier

Charles-Edouard Jeanneret-Gris (1887 - 1965) est à la fois architecte, designer, peintre, sculpteur et urbaniste. Figure majeure du design français du XXème siècle, on ne présente plus la multitude de pièces iconiques qu'il nous a laissé en héritage. Tout au long de sa vie, Le Corbusier voyage pour acquérir de nouvelles techniques et parfaire ses connaissances en s’inspirant des pays visités. Représentant du mouvement moderne, il y introduit de nouvelles idées comme le fonctionnalisme, le purisme et le lien entre nature et architecture.

Pierre Cruège

Pierre Cruège (1913 - 2003) est artiste décorateur et architecte d’intérieur. Parallèlement à l’élitisme de son métier de décorateur, il s’intéresse à des approches plus démocratiques, s’impliquant dans la production industrielle. Ces éléments seront édités pendant des décennies, montrant la réussite d’une formule combinant la doctrine du Fonctionnalisme d'après-guerre avec une ligne cossue évoquant le luxe et le confort, proche du style 1940.

Robin Day

Robin Day (1915 – 2010) est un designer anglais. Il est diplômé du Royal College of Art en 19381. En 1948, il ouvre son studio de designer avec sa femme, Lucienne Day, créatrice de textiles renommée. Au début des années 1960, il développe un concept de moulage par injection en produisant Polyprop 1962-19633, chaise qui fut la première à être réalisée en polypropylène moulé par injection. Son coût et ses propriétés mécaniques font de cette chaise empilable, produite à plus de 14 millions d'exemplaires, une référence mondiale du mobilier.

Yann Dessauvages

Yann Dessauvages (1989 - ) est un jeune artiste/designer belge autodidacte. Fils de métallurgiste, il a appris très tôt à travailler le métal. Ses références sont des formes organiques, géologiques ou planétaires. Son œuvre est à la frontière entre  l'art et la fonctionnalité, l'objet et le sujet, la tradition et l'innovation

Charles et Ray Eames

Charles et Ray Eames ont dirigé le bureau de design le plus créative de l'Amérique d'après-guerre. Souvent photographiés dans des poses et/ou des tenues similaires, chacun d'eux a apporté un riche éventail de talents à leur collaboration autant personnelle que professionnelle (1941-1978) et un enthousiasme communicatif pour la vie et l'art. Leur style de vie, particulièrement simple, tournait autour de leur atelier "laboratoire" et bureau à Los Angeles. Personne ne travaillait plus que le couple et n'y prenait autant de plaisir. Ensemble, et avec les designers qui collaboraient avec eux, ils ont créé plusieurs pièces parmi les plus iconiques du XXème siècle.

Pierre Folie

Pierre Folie (1938 - ) est un designer français autodidacte. Son expérience dans le design industriel l'amène à dessiner des meubles et objets en feuille d'acier à la fin des années 1960, avant d'être édité par Charpentier dans les années 1970. Une de ses pièces les plus iconiques est la lampe Hydra. Depuis les années 1990, Pierre Folie a délaissé le design pour se tourner vers l'art pictural.

Gianfranco Frattini

Architecte de formation, Gianfranco Frattini (1926 - 2004) s'oriente rapidement vers l'ameublement intérieur. Il obtient de nombreux prix au cours de sa carrière (notamment le Compasso d'Oro à plusieurs reprises) et collabore avec les plus prestigieux éditeurs (Cassina, Knoll, Poltrona Frau,...) pour qui il dessine des pièces devenues cultes aujourd'hui, telles que ses tables gigogne.

Georges Frydman

Très influencé par sa rencontre avec Le Corbusier, Georges Frydman (1924 - ) délaisse l'architecture pour se tourner vers l'ameublement intérieur et fonde, en 1954, sa propre société "Equipement Fonctionnel de l'Habitation" (EFA). Son travail se caractérise par une alliance entre architecture et design, entre modernisme et accessibilité à tous les publics. En 1966, il reçoit le prix René Gabriel.

René Gabriel

Après des études à l’École nationale supérieure des arts décoratifs à Paris, René Gabriel (1899 - 1950) entame des recherches orientées vers la production industrielle au milieu des années 1920. Son approche concrète du meuble dit « de série » commence véritablement en 1927, lorsqu’il dévoile au Salon des artistes décorateurs un mobilier en chêne, aux lignes extrêmement sobres, suivant l’idée d’éléments superposables et juxtaposables du précurseur Francis Jourdain. En 1944, pour sa connaissance des méthodes industrielles de production de meubles économiques, René Gabriel est désigné par le ministère de la Reconstruction et de l'Urbanisme et crée le mobilier d’urgence vendu aux sinistrés à un prix symbolique (alors en tickets de rationnement). Imaginant des meubles économiques, René Gabriel adhère indirectement aux idées du Mouvement moderne portées par l’Union des artistes modernes (UAM), mais il se distingue des membres les plus radicaux par une esthétique assez sobre et modeste, utilisant des matériaux et des techniques compatibles avec les réalités de la production industrielle et du marché économique. La reconnaissance de son rôle dans l'histoire du meuble de série ont conduit les principaux acteurs du Salon des arts ménagers à créer le prix René Gabriel, remis aux créateurs imaginant des modèles innovants et d'un bon rapport qualité/prix.

Gustave Gautier

Gustave Gautier (1911 - 1980), architecte et designer français d'après-guerre, a eu l'intelligence de concilier à la fois la vision exigeante, épurée et moderniste de ses pairs et les valeurs "bourgeoises" de l'époque. Il a ainsi pensé un mobilier à la fois pur et dépouillé mais avec une générosité dans les finitions et les matières, invitant à la détente et au confort.

Jean Gillon

Jean Gillon (1919–2007) est un designer et architecte brésilien. Il a commencé à dessiner du mobilier à la demande des clients de son cabinet d'architecture et, en 1961, il fonde sa première société Fábrica de Móveis Cidam, suivie un peu plus tard par WoodArt, au sein de laquelle il produit des lignes complètes de meubles et objets en palissandre du Brésil, agrémentés de tissu et de cuir. Ses produits s'exportent jusqu'à être présents dans 22 pays différents.

Ole Gjerlov-Knudsen...

La collaboration fructueuse entre le designer/ébéniste danois Ole Gjerlov-Knudsen et l'architecte Torben Lind dans les années 1960 a donné naissance à à plusieurs lignes de mobilier, surtout pour les fabricants France & Son et Fritz Hansen. La pièce la plus emblématique du duo reste le canapé modulable Moduline en 1962.

Pierre Guariche

Diplômé des Arts Décoratifs à Paris, le décorateur et ensemblier français Pierre Guariche (1926 - 1995) crée son atelier dans les années 1950, notamment en compagnie du designer Joseph-André Motte. Tout au long de sa carrière, il collabore avec les plus grands éditeurs de son époque : Meurop, Airborne, Steiner... Son travail se distingue surtout par la pureté de ses lignes, leur intelligence et leur accessibilité et nous livre des pièces intemporelles.

Gérard Guermonprez

Après des études à l'école Boulle, le designer français Gérard Guermonprez expose ses créations au Salon des Arts Ménagers de 1954 à 1976. La caractéristique de son mobilier réside dans la simplicité et la fonctionnalité des lignes. Il produit beaucoup de meubles en bois clair reposant sur une structure en métal laqué noir. Sa rencontre avec l'atelier Magnani lui permet d'être distribué dans la France entière et au-delà.

Jacques Hauville

Après ses études à l'Ecole Supérieure des Arts et Métiers, Jacques Hauville (1922 - ) débute sa carrière sous la férule de Marcel Gascoin, un des décorateurs les plus importants de l'après-guerre. Ses créations de mobilier sont remarquées en 1948 au Salon des Arts Ménagers, ce qui lui permet de travailler pour beaucoup d'éditeurs de l'époque. Son design est inspiré par les scandinaves avec beaucoup de bois clair et privilégie les courbes et les lignes douces.

Alfred Hendrickx

Le designer belge Alfred Hendrickx (1931 - ) a longtemps travaillé avec l'éditeur Belform pour lequel il a conçu beaucoup de mobilier dans un style mêlant l'industriel au scandinave, les bois précieux au métal, avec une belle élégance dans les lignes.

Jacques Hitier

Diplômé de l'école Boulle, Jacques Hitier (1917 - 1999) se fera remarquer par la marque Mobilor grâce à son mobilier scolaire en tubes métalliques, créations qu'il adaptera pour l'habitation sous l'impulsion de la firme Tubauto. Il se plaira alors à mêler le métal et les matières naturelles comme le tissu ou le bois.

Peter Hvidt

Ses études à l'école de design de Copenhague ont conduit le danois Peter Hvidt (1916 - 1986) à travailler avec différents fabricants de meubles avant qu'il ne crée son propre studio dans les années 1940, en collaboration avec un autre designer, Orla Mølgaard-Nielsen jusqu'en 1975. Peter H. a notamment créé du mobilier pour Fritz Hansen et France & Son et plusieurs de ses pièces mythiques sont exposées au MOMA à New York et au Musée d'Art et de Design de Copenhague.

Arne Wahl Iversen

L'architecte et designer danois Arne Wahl Iversen (1927 - 2016) a travaillé pour beaucoup de fabricants au cours des années 50 et 60, des plus prestigieux aux plus populaires, de Hans Hansen à Ikea, pour une production très variée.

Hans-Agne Jakobsson

Le designer suédois Hans-Agne Jakobsson (1919 - 2009) s'est principalement intéressé à la lumière. Tout au long de sa carrière, il a expérimenté différents matériaux comme le laiton, le tissu, le verre, les copeaux de bois pour privilégier un éclairage diffus et totalement camoufler les ampoules. En 1951, il fonde sa propre société, AB Markaryd pour fabriquer ses créations.

Grete Jalk

Grete Jalk (1920 - 2006) fait des études de philosophie, puis d'ébénisterie avant de se tourner vers le design à l'école des Arts et Métiers de Copenhague. Elle ouvre son premier atelier de création au début des années 1950 où elle imagine du mobilier tout en courbes et en élégance. Elle a beaucoup contribué au rayonnement international du design danois, notamment grâce à ses créations pour Fritz Hansen.

Cesar Janello

Architecte et designer, Cesar Janello (1918-1985) est à l'origine du design moderne en Argentine. Une de ses pièces les iconiques est la chaise W, remarquable par son piètement très sculptural. Il a également marqué la ville de Buenos Aires de son empreinte par les différentes réalisations architecturales auxquelles il a collaboré, tels que La Torre de America et le Pont de l'avenue Figueroa Alcorta.

Curtis Jere

C. Jeré (ou Curtis Jere) est un artiste spécialisé dans le travail du métal et réalise aussi bien des sculptures murales que des accessoires pour l'intérieur. Curtis Jere est en fait un nom de plume qui cache deux artistes Curtis Freiler et Jerry Fels. Le travail de Curtis Jere reflète toute l'espièglerie et la curiosité, tout en s'inspirant de thèmes aussi variés que les fleurs, les disques, les formes géométriques et les figures animales. Freiler et Fels manient parfaitement divers matériaux comme le laiton patiné ou le chrome brillant.

Vladimir Kagan

Fils d'une ébéniste russe mais né en Allemagne, l'enfance de Vladimir Kagan (1927 - 2016) a été marquée par l'arrivée des Nazis. Il émigre alors en 1938 aux Etats-Unis. Il se concentre d'abord sur la peinture et la sculpture avant de se tourner vers l'architecture et le design. Ses créations sont résolument modernes et présente un design très caractéristique, reconnaissable par ses structures en bois "sinueux". Son inspiration est très large, des antiquités à la nature en passant par le Bauhaus pour un style très fonctionnel et confortable.

Poul Kjaerholm

Le design du danois Poul Kjaerholm (1929 - 1980) se distingue surtout par l'élégance et la subtilité de ses lignes, le soin porté aux détails et son refus des compromis artistiques. Contrairement à ses contemporains qui privilégient le travail du bois, il s'intéresse surtout au métal qu'il aime mêler à des matériaux naturels comme le cuir ou le rotin. Le siège PK22 en est un exemple des plus emblématiques.

John Keal

John Keal faisait partie du groupe de designers talentueux, avec Paul Frankl, Paul Lazlo et Gilbert Rhode, qui travaillaient pour l'éditeur de mobilier de Los Angeles Brown Saltman dans les années 1950. Le slogan de la compagnie était : "Vivez à la mode moderne".

Florence Knoll

Très influencée par les grands maîtres du design qu'elle a rencontré pendant ses études, Florence Knoll (1917 - ) fait entrer Knoll International dans une nouvelle ère en recrutant Harry Bertoia, Eero Saarinen, Mies van der Rohe, Isamu Noguchi et Marcel Breuer et crée elle-même des modèles qui sont devenus des icônes aujourd'hui. Elle a été l'une des premières à comprendre que les architectes devaient contribuer à la conception des meubles.

Roger Landault

Roger Landault (1919 - 1983) est un designer français d'après-guerre lauréat de plusieurs récompenses dont les premier et second prix du Concours du Meuble de France et qui a longtemps collaboré avec la firme A.B.C. pour plusieurs lignes de mobilier. Il a également été l'un des premiers à lancer des meubles de série signés.

Ross Littell

Ross F. Littell (1924 - 2000) était un designer américain dans le domaine du textile et de l'ameublement connu pour son style créatif, fonctionnel et minimaliste, en tant que représentant du mouvement Good Design dans les années 1950. Sa chaise à trois pieds, T-Chair, dessinée en 1952 avec William Katavolos et Douglas Kelley, fait partie de la collection permanente du Metropolitan Museum of Art et du Museum of Modern Art à New York, ainsi que du Art Institute à Chicago.

Hartmut Lohmeyer

Fraîchement diplômé en architecture, le designer allemand Hartmut Lohmeyer commence par se tourner vers une carrière professorale avant de se lancer en freelance en tant qu'architecte et designer de mobilier. La plupart de ses créations a été éditée par la société allemande Wilkhahn dans les années 1950 et 1960.

Peter Lovig Nielsen

Peter Lovig Nielsen fait partie des grands noms du design danois moderne dans les années 1950 et 1960. On lui doit beaucoup de bureaux, de tables et de meubles de rangement en teck, en palissandre ou en noyer, aux formes arrondies at aux pieds en épingle. L'une de ses pièces les plus connues reste le Boomerang Desk (1956) édité par Hedensted Møbelfabrik.

Paul McCobb

Après-guerre, le décorateur américain Paul McCobb (1917 - 1969) a collaboré avec plusieurs fabricants et éditeurs pour lesquelles il a dessiné plusieurs séries de meubles. Son goût de l'éclectisme l'a conduit à travailler aussi bien pour des chaînes de radio et de télévision que pour des fabriquants d'appareils hi-fi.

Bruno Mathsson

Bruno Mathsson (1907 - 1988) est à la fois ébéniste et designer. Il fait partie des fondateurs du design scandinave et reste célèbre pour ses sièges à sangles, dont l'Eva Chair reste l'un des plus beaux exemples.

Borge Mogensen

Après des études de design de mobilier puis d'architecture, le designer danois Børge Mogensen (1914 - 1972) commence sa carrière auprès du père du design danois moderne, Kaare Klint. Il s'émancipe en 1959 et fonde son propre studio. Il remporte alors plusieurs prix et acquiert, à l'instar de ses pairs Arne Jacobsen et Hans Wegner, une renommée internationale grâce à son mobilier fonctionnel aux lignes pures.

André Monpoix

André Monpoix (1925-1976) fait partie des chefs de file des designers de la reconstruction après la 2ème guerre mondiale. Formé à l'Ecole Nationale Supérieure des Arts Décoratifs, il collabore avec les plus grands fabricants de l'époque (Meubles TV, Artifort, Huchers Minvielle,...). Tout au long de sa carrière, il aime à combiner les matériaux traditionnels tels que le bois, et les matériaux industriels.

Joseph André Motte

Elève de René Gabriel et major de promotion de l'École des Arts Appliqués à l'Industrie, Joseph-André Motte (1925 - 2013) est un des fondateurs de l'Atelier de recherche plastique aux côtés de Pierre Guariche et collabore également avec Alain Richard puis la marque Steiner. Il travaille sur de grands projets comme l'aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle ou des stations de métro à Paris. En matière de mobilier, son style se caractérise par des lignes classiques qu'il se plaît à revisiter et la grande attention qu'il porte au choix des matériaux qu'il utilise.

Carlo Nason

Né à Murano, Carlo Nason a bien sûr subi l'influence des maîtres verriers de la célèbre île. Il a surtout su donner à ses créations un nouveau souffle, plus moderniste, plus audacieux.

Miroslav Navratil

Aux côtés de l'architecte Zden k Plesnik, Miroslav Navratil a introduit le modernisme dans le design de la Tchécoslovaquie de la seconde moitié du XXème siècle. Profondément inspiré par le design scandinave et américain, il a dessiné un mobilier moderne et progressiste avec une grande attention aux détails et à la qualité des produits.

George Nelson

George Nelson (1908 - 1986) fait partie des fondateurs du modernisme américain. Il travaillera notamment aux côtés des époux Eames, ou encore d'Isamu Nogushi pour les plus grands éditeurs comme Herman Miller ou Vitra. Au cours de sa carrière, il donnera naissance à nombre d'objets devenus cultes aujourd'hui, tels que la Coconut Chair (1955) ou le Marshmallow Sofa (1956).

Verner Panton

Verner Panton (1926 - 1998), designer danois, fait ses premières armes au début des années 1950 avec Arne Jacobsen avant de fonder son propre studio de design en 1955. Son travail est remarquable par son avant-gardisme et son goût prononcé pour les sièges : il en déconstruit toute la structure classique jusqu'à faire disparaître les pieds, à déformer les lignes des dossiers et à utiliser des couleurs vives ou des matériaux inédits.

Ico Parisi

Domenico, dit Ico Parisi (1916-1996) est un touche-à-tout de génie : il suit des études dans la construction de bâtiments, travaille pour des architectes, fonde deux groupes d'architecture, crée des bijoux et réalise des films ! Il introduit surtout un style très moderne au mobilier italien des années 50 ce qui lui ouvre les portes des grands éditeurs de l'époque tels que Cassina, M.I.M. ou Longhi.

Pierre Paulin

Pierre Paulin (1927 - 2009) est certainement l'un des designers français les plus réputés au monde. Il commence sa carrière auprès du décorateur Marcel Gascoin, avant de rencontrer le succès au Salon des Arts Ménagers en 1953. Il débute alors sa collaboration avec l'éditeur Thonet, puis avec Artifort pour qui il dessine une série de sièges dans des matériaux innovants et au design résolument avant-gardiste.

Charlotte Perriand

Architecte et designer, Charlotte Perriand (1903 - 1999) a cotoyé les plus grands noms du design : Le Corbusier et Pierre Jeanneret, Jean Prouvé, Serge Mouille, Eileen Gray, Francis Jourdain... Très influencée par le Japon, elle privilégie les matières naturelles dans un design à la fois pur et puissant pour un mobilier qu'elle veut à la fois confortable et fonctionnel. Elle a également participé à de nombreux aménagements architecturaux, comme la Cité Universitaire de Paris ou encore la station de ski Les Arcs.

Maurice Pré

Fort de l'enseignement technique qu'il a reçu à l'école Boulle, Maurice Pré (1907-1988) a toujours voulu confronter son savoir théorique aux nouvelles techniques at aux nouveaux matériaux. Il met un point d'honneur à être également à l'écoute des usagers pour s'adapter à leurs besoins, tout en les dirigeant vers la vision du décorateur ou de l'architecte : c'est ce qu'il appelle une "initiative dirigée".

Charles Ramos

Parfaitement autodidacte, Charles Ramos (1925 - ) ouvre son agence de décoration en 1950, en association avec M. Castellatta qui éditera quasiment toutes ses créations. Il participera activement à la reconstruction en Normandie après-guerre, notamment grâce à sa collaboration avec un autre architecte d'intérieur, Louis Baillon.

Alain Richard

Major de la promotion 1949 de l'Ecole Nationale Supérieure des Arts Décoratifs de Paris, où il a suivi les cours du très grand René Gabriel, le designer français Alain Richard (1926 - ) a collaboré à de très grands projets avec la RATP, l'aéroport d'Orly ou la Banque de France. Il dessine également beaucoup de mobilier pour les sociétés Vecchione et Meubles TV. Son travail lui a valu un certain nombre de récompenses, dont le grand prix de la Triennale de Milan ou encore le prix René Gabriel.

Willy Rizzo

Willy Rizzo (1928 - 2013) est un photographe et designer italo-français. Jusqu' à la fin des années 1960, il est photographe pour les plus grandes publications comme Paris-Match, pour qui il photographie les grandes stars. En 1968, il repart dans son Italie natale et fonde sa société où il crée sa propre collection de meubles, influencé par de grands noms comme Le Corbusier ou Mies Van der Rohe. Il privilégie les matériaux nobles comme le bois, le marbre, le laiton, l'acier inoxydable.

T.H. Robsjohn-Gibbings

T.H. Robsjohn-Gibbings (1905 - 1976) suit des études d'architecture à l'université de Londres avant de s'installer aux Etats-Unis en 1929. Très influencé par le mobilier grec ancien, il développe une série de meubles très appréciée par les célébrités de l'époque. De 1943 à 1956, il collabore avec le fabricant Widdicomb pour qui il dessine un mobilier très moderniste, aux lignes généreuses et élégantes.

Eero Saarinen

Pendant ses études, Eero Saarinen (1910-1961) se lie d'amitié avec Charles et Ray Eames ainsi qu'avec Florence Knoll. Il était donc naturel pour lui de travailler pour Knoll International pour éditer l'iconique "Tulip Chair"(1957) ou le non moins fameux "Womb Chair" (1948). Ses réalisations architecturales ne sont pas moins célèbres, comme en atteste le néo-futuriste terminal de la TWA de l'aéroport international JFK. Eero Saarinen est incontestablement l'un des maîtres de l'architecture et du design du XXème siècle.

Max Sauze

Tout au long de sa carrière, Max Sauze a été influencé par sa jeunesse passée à Alger. Diplômé de l'Ecole des Beaux Arts et de l'école Camondo, il se tourne vers le travail de l'aluminium dans les années 1970 pour nous livrer une série de luminaires tous plus époustouflants les uns que les autres, où ses talents de designer, mais aussi d'artiste sont révélés au grand public. Une partie de son oeuvre est désormais rééditée par son fils.

Pierre Vandel

Formé aux Ponts et Chaussées puis aux Arts et Métiers (CNAM), le designer français Pierre Vandel (1939 - ) fait partie des plus prolifiques et des plus éclectiques de sa génération puisqu'il s'intéresse aussi bien aux meubles hi-fi qu'aux luminaires ou encore aux aquariums ! En 1969, il collabore avec la société Marais International avant de rencontrer Pierre Cardin qui l'incite à créer son propre label, Pierre-Vandel-Paris, qui le fait connaître au plan international.

Hans Wegner

Ebéniste de formation, Hans Wegner (1914 - 2007) exerce son métier au contact des plus grands architectes danois de son époque, ce qui l'incite à passer de la simple fabrication au design de mobilier. Il collabore notamment avec Arne Jacobsen et les firmes PP Møbler, Fritz Hansen et Carl Hansen & Søn. Son travail s'inscrit dans le courant moderniste et est souvent qualifié de fonctionnalisme organique du fait de l'extrême minimalisme de ses créations allié à un confort indéniable.

Edward Wormley

Le designer américain Edward Wormley (1907-1995) a travaillé la majeure partie de sa carrière avec le fabriquant Dunbar et contribué ainsi à apporter un design moderne dans les intérieurs américains. Très inspiré par le mobilier classique, il a ainsi produit des pièces intemporelles avec des matériaux précieux.

Top