Rendez-vous à la Paris Design Week du 8 au 14 septembre

Dans: Actualités Le: vendredi, juillet 14, 2017

Les créations contemporaines et intemporelles de Monolithe édition s'exposent dans un pop-up store rue de Turenne dans le cadre de la Paris Design Week.

Pop-up store Monolithe édition à la Paris Design Week
Pop-up Store Monolithe édition à la Paris Design Week

.

Depuis le début, nous avons pour objectif de proposer des meubles et accessoires haut de gamme à la fois contemporains, esthétiques et fonctionnels. Des meubles qui subliment, qui enveloppent, qui s’adaptent, qui réunissent, qui structurent, qui composent, qui inspirent, qui se mélangent… qui vivent en somme au rythme des hommes et non au rythme des modes. Des meubles et accessoires que l’on peut découvrir dans des lieux inédits, insolites, hors du commun, loin des réseaux classiques de distribution. Pour nous, participer à l’événement bouillonnant d’activité, d’inventivité et d’humanité(s) qu’est la Paris Design Week était donc une évidence.

.

Un pop-up store en liberté au coeur de Marais

Liberté de mixer à volonté les genres, les styles et les époques

La scénographie du pop-up store, conçue par le designer et scénographe Pierre Dubourg, mettra à l’honneur le design actuel et contemporain tout en l’inscrivant dans la mémoire collective et individuelle que sont les meubles vintage des années 1950 et 1960. Ainsi, les créations Monolithe seront présentées, dans toutes leurs versions, en synergie totale et en complémentarité avec les meubles vintage de l’agence de vente, de distribution et d’aménagement d’intérieur E&E Esprit XXème. Les visiteurs pourront donc s’imprégner de la collection tout en admirant la capacité de ces meubles et accessoires ultra tendances à se mêler avec classe à d’autres univers, d’autres ambiances, d’autres époques. La cohérence de la collection Monolithe est cependant si forte, sa contemporanéité si affirmée, que le public saura immédiatement la distinguer du mobilier de collection. Et l’on pourra d’autant plus l’identifier que chaque pièce Monolithe sera exposée sur une estrade couleur ocre. Pour aller plus loin dans l’exploration des meubles vintage de l’agence E&E Esprit XXème, l’ensemble du catalogue ainsi que quelques exemples d’aménagement d’intérieur seront par ailleurs projetés sur grand écran.

.

Liberté d’imaginer les créations Monolithe dans tout type d’espace

Si les créations de Monolithe sont à la fois atypiques et esthétiques, elles sont aussi très fonctionnelles. Mais afin d’offrir au public la liberté d’imaginer les créations dans tout type d’espace, le pop-up store n’a pas été conçu comme un appartement témoin, mais plutôt comme une exposition. « Nous avons toutefois imaginé plusieurs univers et disposé çà et là quelques indices afin de donner des pistes aux visiteurs et de mettre du corps à leurs désirs. », précise Pierre Dubourg.

.

Liberté de toucher pour connaître intimement les meubles

La mise en scène a donc été élaborée en toute subtilité, avec pour objectif de valoriser avant tout les créations et de favoriser par conséquent une rencontre authentique, émouvante et sincère entre les créations et les visiteurs. C’est aussi la raison pour laquelle ces derniers pourront également, s’ils le souhaitent, toucher les meubles et accessoires. « C’est dans l’ADN de Monolithe : les formes, les matières, donnent envie de toucher les meubles, explique Eric-Jean Floureusse, éditeur et créateur de Monolithe édition. Nous souhaitons que les gens comprennent comment nos objets sont faits. »

.

Un nouvel essentiel pour la rentrée

C’est également dans ce pop-up store que nous dévoileront une toute nouvelle création inédite : une chaise, imaginée par le designer Guillaume Delvigne. Les visiteurs pourront en découvrir la dernière version du prototype, ainsi que le travail préparatoire, avec les premiers dessins, les esquisses, les étapes intermédiaires… Mais pourquoi une chaise ? La première collection de Monolithe édition est entièrement constituée de pièces essentielles et emblématiques, ainsi, une bibliothèque et ses serre-livres, des tables basses et des luminaires. Pour compléter cet ensemble d’essentiels, la chaise, pièce omniprésente et indispensable à notre quotidien, est une évidence.

.

Une chaise à la fois atypique et confortable

Cette chaise, Guillaume Delvigne a voulu la rendre la plus singulière possible tout en faisant en sorte que l’on s’y sente bien, que l’on n’ait plus envie de la quitter. « Je voulais éviter de tomber dans le piège des chaises très belles, mais très inconfortables, précise Guillaume Delvigne. Cette chaise, on va s’assoir dessus, on va la mettre à rude épreuve. J’ai donc imaginé une chaise dans l’esprit de la marque, à la foi s atypique et intemporelle, solide et confortable. Chez Monolithe, les objets de la vie de tous les jours sont très dessinés, tout en étant agréables à utiliser, on se les approprie facilement. Il faut que les objets servent vraiment, mais aussi que l’on s’en souvienne. J’aime cette vision du design entre classique et contemporanéité, esthétisme et fonctionnalité. Cela correspond entièrement au travail que je fais depuis des années. » Cette chaise étant vouée à s’intégrer aussi bien dans des espaces privés que dans des espaces professionnels, tels que les hôtels et restaurants haut de gamme, l’alliance du design, du confort et de la robustesse était d’autant plus nécessaire.

.

La clarté du dessin, le contraste des matières

A l’image des autres créations Monolithe, la chaise réalisée par Guillaume Delvigne se joue aussi des contrastes entre les matières, les lignes et les formes tout en ayant un dessin très clair et très travaillé. « L’assemblage de la chaise est parfaitement lisible, son La clarté du dessin, le contraste des matières architecture apparente : on ne triche pas, on montre clairement comment est fait l’objet, on le comprend, explique Guillaume Delvigne. » Ses pieds en frêne, aux formes très pures, au dessin quasi-tribal et comme sculptés directement par la main de l’homme, viennent ainsi se rejoindre sur une même ligne, avant d’être prolongés par une structure fine et arrondie, d’une rare élégance. A l’intérieur de cet arc de bois, vient ensuite se lover une autre structure plus dense au tissu et au cuir chaleureux, aux arrondis sensuels et enveloppants, formant le dossier et les accoudoirs. L’assise, également en tissu, est quant à elle épaisse et consistante, afin d’offrir le maximum de bien-être.

.

Rendez-vous du 8 au 14 septembre 2017 au 132 rue de Turenne. Les visiteurs pourront aussi admirer, en écho aux « classiques de demain », du mobilier de collection de la seconde moitié du XXe siècle, proposé par l’agence E&E Esprit XXème. Un mélange d’époques volontairement assumé afin d’inscrire la première collection de Monolithe édition dans une histoire, son histoire, celle de la création originale et signée, synthétisant avec brio le beau, l’utile, l’authentique et l’intemporel. Et parce que l’innovation est le maître-mot de la Paris Design Week, Monolithe dévoilera également en cette rentrée sa toute nouvelle pièce inédite : une chaise conçue par le talentueux designer Guillaume Delvigne (photo).

.

Guillaume Delvigne, designer pour Monolithe édition
Monolithe édition à la Paris Design Week du 8 au 14 septembre.

.

Votre avis nous intéresse

Laissez-nous un commentaire

Top